Le temps est-il venu de rajeunir votre marque ?

Si vous êtes positionné sur le BtoB, qui plus est dans le domaine technologique, et si de surcroit votre entreprise a été créée avant la crise de 2008, il y a de fortes chances pour que vous n’ayez accordé que peu de temps et de moyens à la construction de votre marque. C’est tout à fait compréhensible car à l’époque les facteurs clés de succès dans votre secteur d’activité ne reposaient guère sur la communication et le marketing : il fallait avoir la meilleure technologie, le meilleur service, et des commerciaux performants, point.

Inexorablement pourtant vous sentez que cette dimension marketing commence à faire défaut à votre business : la concurrence se fait plus présente, vous avez du mal à générer des leads et il est devenu plus difficile de convaincre de nouveaux clients, en particuliers parmi les génération X et Y. Le temps est peut être venu de rénover votre marque. Voici 7 signes qui ne trompent pas :

 

1/ Vous utilisez ce genre d’images pour illustrer vos outils de communication

 

Meeting WinWin

 

C’est le travers le plus répandu dans les entreprises BtoB. Pour illustrer un site web ou une brochure vous puisez sans réserve dans les banques d’images des photos de cadres dynamiques en costumes et tailleurs impeccables, aux sourires ultra-bright, se serrant les mains dans un bureau ultra-moderne, ou en train de téléphoner dans un aéroport. Visiblement des « winners »… selon les critères des années 90.

Ces visuels présentent des personnages qui ne correspondent plus aux aspirations des nouvelles générations et les codes vestimentaires dans les entreprises ont évolué. Pour vous mettre à la page, inspirez vous des images utilisées par vos concurrents anglo-saxons leaders du marché : ils savent mieux que nous allier marketing et technologies et ont pris la mesure de ces évolutions de société.

Credits photos : shutterstock

2/ Votre nom de marque est franco-français

A moins que vous ne jouiez la carte de la proximité, ce qui peut être un positionnement valable si votre offre est résolument orientée service ET si la technologie est au second plan, le fait d’avoir un nom franco-français envoie un message subliminal à vos prospects : votre ambition est limitée. Dans le numérique où les acteurs pérennes sont aussi les plus mondialisés, cela n’a rien de rassurant.

Variantes du problème :

  • L’aveu de faiblesse : votre nom est original et malgré cela vous n’êtes pas propriétaire du nom de domaine en .com
  • La marque pénible à communiquer oralement : vous devez systématiquement épeler votre nom de domaine et il comporte plus de 8 lettres ou un tiret au milieu.

 

3/ Votre logo ressemble à ça

Logo SuperSoft

Par souci d’économie au départ vous avez créé un logo sous Powerpoint. A l’époque, vous avez considéré que c’était enfin l’occasion d’utiliser les fonctionnalités WordArt.

Certes ce logo est une caricature dans le sens où il réunit tous les clichés des logos fait maison : combinaison d’effets 3D, reflets, ombres et dégradés, utilisation de plus de 3 couleurs et mélange hasardeux de polices de caractère, icône passe-partout toute droit sortie des images Clipart.

Si vous souhaitez vraiment économiser le coût d’un graphiste, choisissez la sobriété : une seule police de caractère, sans serif ; une seule couleur et surtout pas d’effets ! De toute façon la mode est au Flat Design.

Si vous manquez d’inspiration et de budget vous pouvez réaliser un logo moderne et sans faute de goût pour une centaine de dollars avec un outil comme Withoomph.

 

4/ Vous vous excusez sans cesse sur la qualité de votre site

L’une des premières choses que verront vos clients potentiels est votre site web. Même si vous les rencontrez en personne ou si vous les démarchez au téléphone ils vous demanderont votre adresse web. Est-ce que votre réponse ressemble à : « Notre site est supermega tiret soft point fr. Il n’est pas terrible graphiquement et l’offre dont je vous parle n’est pas présentée, mais ça vous donnera une idée de ce que l’on fait » ?

 

5/ Vous réinventez votre charte pour chaque support de communication

En fait vous n’avez pas de charte graphique. A chaque fois que vous créez un support de communication (page web, plaquette, stand, cartes de visites, etc) vous utilisez de nouveaux éléments graphiques, de nouvelles couleurs, ou pire, une nouvelle déclinaison de votre logo.

N’allez pas imaginer que les chartes graphiques sont un luxe réservé aux grosses entreprises. Vous pouvez faire créer des éléments de charte une bonne fois pour toute pour quelques centaines d’euros qui seront amortis sur plusieurs années. Le reste est une affaire de bonnes pratiques. Vous gagnerez un temps fou, et une crédibilité certaine.

 

6/ Votre marché a changé

C’est inéluctable, si vous avez créé votre entreprise il y a plus de 5 ans il y a de fortes chances que votre marché ait profondément évolué. Dans le monde du logiciel les évolutions les plus courantes qui impactent la communication sont par exemple :

  • Le changement d’interlocuteurs : lorsque les décisionnaires quasi uniques étaient les DSI, votre discours était orienté fonctionnalités, sécurité et interopérabilité. Les responsables fonctionnels ont de plus en plus de poids dans les choix d’applications. Souvent, ce sont eux qui font les premières démarches d’information et vous contactent directement. Les bénéfices attendus par eux tels que l’ergonomie, le design, la simplicité d’apprentissage et d’utilisation deviennent des critères essentiels.
  • Les nouveaux usages : Le SaaS, les applications web et la mobilité ont profondément changé notre façon d’utiliser les logiciels et nos attentes fonctionnelles. Un client s’attend à pouvoir utiliser ses applications depuis n’importe quel appareil connecté, même en mode limité. Votre communication doit refléter la prise en compte des ces nouveaux usages ou vous risquez d’apparaitre dépassés.

 

7/ Vous ciblez… tout le monde

Ce n’est pas parce que vous savez intervenir auprès de toutes les typologies d’entreprises et sur toutes sortes de problèmes que vous devez le dire. Pour un client donné le fait que vous sachiez adresser n’importe quel besoin n’est pas un argument, bien au contraire. Vous passez pour un généraliste et les utilisateurs de logiciels ont rarement besoin d’un généraliste. Ils veulent un outil et un prestataire capables de résoudre leur problème particulier. Si votre offre est réellement large, segmentez vos clients par typologies et développez un discours pour chacune des cibles. Mettez en place des pages d’atterrissages spécifiques sur lesquelles pointeront les liens de vos éléments de communication (publicités, communiqués de presse, articles, etc.)

Cela ne veut pas dire que vous renoncerez aux opportunités de business hors de ces cibles, cela veut simplement dire que vous vous donnez une chance d’avoir une communication percutante auprès des cibles les plus intéressantes pour vous !

Epicerie Vintage

Related Posts
ContentMarketing_InspirationMinimum Viable Marketing